lightningfieldpopsci_lgChez Walter De Maria (1935- ), il y a une poèsie métaphorique qui soudain prend consistance dans son oeuvre à l'échelle de notre terre. Contrairement à d'autres artistes du Land Art, ses oeuvres ne sont pas seulement une composante issue de notre envirronement. La nature montre ce qu'elle a en elle de plus éttonnant et majestueux à travers les créations de cet artiste.

The Lightning Field est une oeuvre permanente, situé au centre-ouest du désert de l’état américain du Nouveau-Mexique. Il s’agit d’une œuvre permanente financée par la Dia Art Fondation en 1977. Les nombreux mâts d’aciers servent à capter les éclairs et concentrer les impacts sur une superficie pour obtenir un champ d’éclair, comme le précise l’intitulé. L’installation comprend 400 mâts en acier inoxydables, d’une hauteur moyenne de 6m. Les mâts sont disposés selon une grille de 16 rangées en largeur et 25 en longueur, sur une surface d’un mile sur un kilomètre.  De solides fondations en béton permettent aux mâts de résister aux intempéries.

La hauteur de chaque mât est calculée en fonction de la dénivellation du terrain. Les pointes acérées, malgré les irrégularités du terrain, doivent former une surface plane. Il faut environ 2 heures de marche environ pour faire le tour de The Lightning Field .

Walter De Maria donne avoir un spectacle naturelle qui n’en reste pas moins impressionnant. Le lieu a été choisi pour la fréquence des éclairs dans le désert du Nouveau-Mexique : une trentaine d’éclair par jour à la bonne saison.  Les éclairs dessinent des formes qui disparaissent presque instantanément après leurs formations. C’est une œuvre plastique impressionnante en adéquation avec la nature est par essence d’une esthétique éphémère.